Célébration des 5 ans du FPM SA

FPM SA avec ses Partenaires lors de l’Atelier sur la promotion de l’inclusion en RDC, à l’occasion de son 5ième anniversaire.

Cinq années d’existence, cinq années de services financiers offerts aux institutions financières, le FPM SA, Fonds œuvrant pour l’inclusion financière en RD Congo via le refinancement des institutions financières ayant comme cible principale les MPME, a organisé en date du 27 septembre dernier, deux événements dont un atelier sur la promotion de l’inclusion financière en RD Congo et une soirée dinatoire.

Dans la matinée, deux temps forts ont marqué l’atelier, à savoir le panel sur « l’inclusion financière en RDC, 10 ans après : Aperçu macroéconomique et impact social » animé par le conseiller technique du FPM SA (Incofin IM), l’IFC (SFI), la Banque Centrale du Congo, l’ANIMF (Association nationale des institutions de microfinance en RDC), l’ACB (Association congolaise des banques) ainsi que le véhicule de l’assistance technique du FPM à savoir, le FPM ASBL. Le second panel a porté sur le thème « le refinancement des Micros, Petites et Moyennes Entreprises : 5 ans du FPM SA, Bilan et perspectives ». Trois institutions financières étaient invitées comme panelistes : Equity Bank, Afriland Bank et SMICO SA ; le Ministère de la PME représenté par le DG de l’OPEC, ainsi que le FPM SA, l’organisateur.

 

Le Directeur Général de FPM SA a été le premier à prendre la parole pour son mot de circonstance en présence du représentant du ministre des PME, du Vice-Gouverneur de la Banque centrale du Congo, de la Présidente du Conseil d’administration de FPM SA, des représentants des bailleurs de fonds et des Directeurs Généraux de différentes institutions financières opérant en République démocratique du Congo.

D’entrée de jeu, le DG de FPM SA a rappelé la mission du FPM : « Le FPM est un fonds multi bailleurs avec comme objectif final la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations en RD Congo. Pour ce faire, il vise à soutenir la construction et le développement d’un système financier inclusif et responsable ». Il a présenté les faits marquants de FPM depuis 2010 à ce jour et les motivations qui ont poussé la coopération allemande/KfW, Cordaid, Bio et INCOFIN CVSO de mettre en place ce véhicule de refinancement en 2014. Partant d’un capital social de 20 000 USD à sa création, le FPM SA à ce jour compte 36 millions USD d’engagements et 23,4 millions USD de capital social ».

Faisant le bilan de ses activités, le DG a indiqué que depuis 2010, le FPM a initié 179 projets d’assistance technique pour un volume de près de 15 millions US et a injecté en décaissement 42 millions USD au profit de financement des petites et moyennes entreprises. A ce jour, a-t-il dit, le FPM SA a un encours de crédit de 27 millions USD.

Rappelant que le secteur financier congolais comptait près de 100.000 comptes bancaires en 1999 et qu’en fin 2018 il comptait près de 18 millions y compris les comptes mobiles.

Cependant, s’est-il interrogé, en dépit des développements constatés et de la modernisation des services financiers ces dix dernières années, qu’en est-il de leur utilisation ? Qu’en est-il de leur accessibilité ? Qu’en est-il de leur appropriation ? ». C’est par ces questionnements que le Directeur général de FPM SA a terminé son mot de circonstance, laissant aux participants à cet atelier la possibilité d’y apporter plus de lumière.

Pour sa part, la Présidente du Conseil d’Administration du FPM SA, Mme Claudia Huber, a commencé par rappeler l’historique du FPM SA qui passe par celle de FPM ASBL. Elle a ensuite remercié la Coopération allemande qui a été le moteur de la création de FPM SA avec d’autres actionnaires fondateurs Bio, Cordaid, Incofin CVSO pour leur soutien.

« En cinq ans, le FPM SA a développé son portefeuille de crédit de plus de 27 millions USD investi dans 10 institutions financières de la RDC » a dit la PCA avant de saluer le fait que le FPM SA a atteint le seuil de rentabilité depuis 2018 dans des circonstances économiques qui n’étaient pas toujours faciles, a-t-elle rappelé.

De l’avis de la PCA, Claudia Huber, le niveau de l’inclusion financière en RD Congo a fait un grand pas ces 10 dernières années.

Concluant son allocution la PCA a indiqué, qu’ensemble avec le véhicule sœur, le FPM ASBL, les institutions financières vont continuer à bénéficier du soutien de FPM au profit des MPME.

Prenant la parole, Monsieur le vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo, Jules Bondombe Assango,  a souligné que la situation du système financier congolais, relève, de prime abord, que l’offre des services financiers en République Démocratique du Congo est assurée par : « dix-sept (17) banques commerciales en activité, une (1) Caisse d’Epargne, deux (2) Coopératives Centrales d’Epargne et de Crédit, quatre-vingt (80) Coopératives primaires d’Epargne et de Crédit, vingt et une (21) Institutions de Micro Finance, trois (3) institutions financières spécialisées essentiellement publiques, cinq (5) sociétés financières, dont quatre (4) Etablissements  Emetteurs de Monnaie Electronique et le FPM SA, septante-neuf (79) messageries financières et trente-deux (32) bureaux de change agréés ».

Cependant, le Vice-Gouverneur a fait remarquer que l’offre des services financiers demeure encore fortement corrélée à la localisation, les personnes vivant dans les grands centres urbains étant plus favorisées que celles des zones rurales éloignées, et au niveau de revenu, les plus démunies étant généralement exclues du système ».

Malgré ces avancées dans le secteur bancaire, la RD Congo accuse un faible niveau de bancarisation et, par conséquent, le taux d’inclusion financière qui se situerait à près de 15%.

Concluant son propos, le Vice-Gouverneur de la BCC est d’avis que le potentiel de croissance de l’activité financière reste important en RD Congo.

Cette célébration s’est clôturée dans la soirée au KEMPINSKI Hôtel par un dîner offert aux différents partenaires et invités.

Signature du contrat de partenariat entre le FPM ASBL et CAMEC MBANZA NGUNGU
9e édition du Forum accès au Financement: Mini Forum Accès au Financement

Dernières nouvelles